La présence de l’absence

  

    Ce premier site, d'autres suivront, est la présentation de l'exposition que je propose au Village – site d'art contemporain – à Bazouges-la-Pérouse en juin 2019. Le titre provisoire : « la présence d'une absence » [ou « La présence de l'absence » ?] cite Michel Foucault dans un texte de 1954 : « L'image n'est plus image de quelque chose, tout entière projetée vers une absence qu'elle remplace ; elle est recueillie en soi-même et se donne comme la plénitude d'une présence ; elle ne désigne plus quelque chose, elle s'adresse à quelqu'un. » Cette première image, où avec un peu d'attention on perçoit dans la végétation la marque du passage – un bâton, prélevé et fabriqué sur place –, s'adresse à ceux qui suivront les traces que nous leur proposons. J'ai invité quatre artistes pour travailler sur le territoire et sur le temps en respectant un mode opératoire. L'un d'eux, Laurent Huron, est le marcheur, celui qui découvre le territoire, l'interroge, l’ausculte, l'apprivoise, le travaille dans le cadre d'une résidence. Il coupe, au propre comme au figuré, choisit, interroge, garde ou ignore et communique le résultat de ses déambulations sous une forme qui lui reste à inventer. Chaque décision sera comme des ronds dans l’eau … comme un caillou tombé dans le ruisseau qui produit des ondes, des ondes qui rencontrent des éléments, « des obstacles peut-être » qui prolongent, modifient, laissent passer le mouvement ondulatoire de l’eau. Avant de recommencer encore et encore. Chaque décision sera comme des ricochets. Ainsi cette image ouvrant le site est l'indice d'une marche que nous avons faite ensemble en octobre 2016. à la fin de cette marche il m'a demandé, en retour, de lui donner une phrase que je lui livre ici : ET LEUR VOIE(S) SE SONT ÉTEINTES. Je ne sais pas ce qu'il en fera, si les autres artistes invités pour ce bout de chemin ensemble en feront quelque chose, mais l'histoire commence pour Alain Bizeau, Jean Marc Nicolas et Julien Laforge … bon courage et merci.

Philippe Collin - note de travail -

  

Please reload